Biographie

José Luis Campana

Compositeur franco-argentin, né le 24 août 1949 à Buenos Aires (Argentine). Il apparaît dans le paysage contemporain comme l'un des plus solides représentants de sa génération.

Sa période d'étudiant en Argentine se partage entre la musique et la psychologie. Après une formation musicale générale, il étudie la composition entre 1968 et 1975 sous la direction de Jacobo Ficher ainsi que la psychologie à l‘Université nationale de Buenos Aires, où il obtient un D.E.S.S en 1974.

Titulaire d'une bourse d'études du gouvernement français, il se fixe définitivement à Paris et complète sa formation de compositeur entre 1979 et 1985 auprès d'Ivo Malec pour la composition, de Betsy Jolas pour l'analyse et de Pierre Schaeffer et Guy Reibel pour les techniques électroacoustiques. Parallèlement, il suit plusieurs stages de formation dans la MAO (musique assistée par ordinateur) à l'Ircam et au GRM (Groupe de recherches musicales) de Paris et assiste au CNSM (Conservatoire national supérieur de musique de Paris) et à l'Ircam à des master classes de Pierre Boulez, Brian Ferneyhough, Franco Donatoni, Klaus Huber, Henri Dutilleux, Karlheinz Stockhausen, André Boucourechliev, Jonathan Harvey et Iannis Xenakis à l'Auditorium des Halles (Paris).

Il a été boursier du CNSM de Paris en 1984 pour suivre des cours avec Franco Donatoni ainsi qu'avec Hanz Werner Henze à l'Accademia Chigiana à Sienne. L'année suivante il reçoit la bourse à la création et à la recherche musicale du ministère de la Culture français.

Entre 1986 et 1992 il enseigne l'analyse musicale et l'interprétation de la musique contemporaine au CNSM de Paris.

Actuellement il est professeur à Musikene (Centre Supérieur de Musique du Pays Basque espagnol).

En 1993 il fonde avec la collaboration de Gérard Charbonneau, l'Arcema (Atelier de recherche, création et enseignement de la musique actuelle) au laboratoire d'électronique à l'université d'Orsay/Paris XI, et associe des solistes de l'Orchestre de Paris, de l'Orchestre Philharmonique de Radio France et de l'EIC (Ensemble intercontemporain), ainsi que des professeurs et des étudiants du CNSM de Paris et Lyon.

De 1993 à 2008, il est directeur artistique de l'Ensemble Arcema.

José Luis Campana a donné des master classes sur sa musique, il a organisé des séminaires de composition et participé à plusieurs « tables rondes » dans les manifestations suivantes :
Internationales Musikinstitut Darmstadt (Cours de Darmstadt, Allemagne), Ircam et GRM de Paris, CNSM de Paris et Lyon, Hochschule für Musik « Franz Liszt » de Weimar, Conservatoire du Mozarteum de Salzbourg, « Rencontres Franco-Allemandes » de Brême (Allemagne), Centro de Arte Contemporáneo de Séville, Universidad Católica (Buenos Aires, Argentine), Université d'Orsay Paris XI, Université de Saint-Denis Paris VIII, Ecole des hautes études en sciences sociales (Paris), Universidad de Monterrey et Mexico D.F., Universidad Nacional de Santiago du Chili, Universidad de Deusto (Bilbao, Espagne), Conservatoire d'Alessandria (Italie), CNR de Bordeaux et St-Etienne (France), Université « Michel de Montaigne» Bordeaux 3, Conservatoires national et municipal de Buenos Aires (Argentine), Teatro Colón (Buenos Aires, Argentine), Centre culturel « Recoleta » (Buenos Aires), Universidad Nacional de Córdoba (Argentine).

Il a reçu plusieurs Premiers prix internationaux de composition musicale à :
« La Jeune Génération en Europe » en 1985 organisé par la Biennale de Venise (Italie), le WDR (Cologne, Allemagne) et le Festival d'Automne à Paris (France), « Antidogma Musica » en 1983 (Turin, Italie), « Kazimierz Serocki » en 2002 (Varsovie, Pologne), « Francis Civil » en 2001 (Gérone, Espagne), « Andrés Gaos » en 2005 (La Corogne - Galice, Espagne), « Citta de Tarragona » en 2006 (Espagne).

Prix Sacem « Georges Enesco » en 1990 (France) pour l'ensemble de son œuvre.

Entre 1993 et 2002 José Luis Campana a reçu aussi plusieurs deuxièmes Prix et distinctions spéciales aux Concours internationaux de composition suivants :
« Goffredo Petrassi » par l'Orchestra Sinfónica d'Emilie-Romagne, « Arturo Toscanini » en 1993 (Parme, Italie) « Joaquin Turina » en 2001 (Séville, Espagne), « Leonard Bernstein » en 1997 (Jérusalem, Israël) (prix présidé par Luciano Berio, le jury n'a pas décerné de prix pour ce concours), « Giovanni Battista Viotti » en 1976 (Vercelli, Italie), « XXVe Concorso Internationale de Compositione Sinfonica Citta de Trieste » en 1986 (Italie), « Eduard Grieg –Memorial Competition for composers » The Oslo Grieg Society en 2002 (Norvège).

Il a reçu des commandes des institutions et des personnalités suivantes :
Ministère de la Culture (France), Radio France - Orchestre Philharmonique (Paris, France), INA-GRM (Groupe de recherches musicales, Paris), Cycle « Alla Breve » Radio France (Paris), Festival de Donaueschingen (Allemagne), Radio de Baden-Baden (Allemagne), Radio Bremen (Allemagne), Festival « Présences » de Radio France (Paris), CNSM (Conservatoire nationale supérieur de musique) de Paris et Lyon, de Pierre Boulez pour la recherche appliquée à la création musicale pour son œuvre D'un geste apprivoisé… (Production Ircam), Festival « Aujourd'hui musiques » (Perpignan), Festival « Musiques Nouvelles » (Metz), Festival « Musiques Nouvelles » (Forbach), des Ensembles L'Itinéraire, Proxima Centauri, 2E2M, Accroche Note, TM+, Orchestre d'harmonie d'Aulnay-sous-Bois, Orchestre Finlandia Syvaskyla d'Helsinski (Finlande), OFF (Orchestre Français de Flûtes).

Ses œuvres ont été créées ou jouées dans des prestigieux festivals internationaux de musique contemporaine tels que :
Festival de Donaueschingen (Allemagne), « Rencontres franco-allemandes » Radio de Brême (Allemagne), Espace de projection de l'Ircam - Cycle de concerts des solistes de l'EIC (Ensemble Intercontemporain), Nuova consonanza di Roma (Italie), Royal Festival Hall (Londres, Grande-Bretagne), « Musica » (Strasbourg, France), Mozarteum de Salzbourg (Autriche), WDR de Cologne (Allemagne), Festival Verdi (Parme, Italie), Festivals « Nouvelles Musique » (Metz, France) et « Nouvelles Musiques » (Forbach, France), Internationales Musikinstitut (Darmstadt, Allemagne), « Kunstmuseum » Bonn (Allemagne), « Gaudeamus » (Amsterdam, Pays-Bas), « XVe Festival international de musique expérimentale » (Bourges, France), « Alte Oper » (Francfort, Allemagne), Fondation « Calustre Gulbenkian » (Lisbonne, Portugal), WMD (World Music Days ) de Copenhague (Danemark), Hongkong (Chine), Zurich (Suisse), Séoul (Corée du Sud), Rencontres des CDMCs autour des musiques actuelles en Nouvelle Zélande, Teatro Colon (Buenos Aires, Argentine), Teatro Municipal de Santiago du Chili, Universidad Nacional du Mexique D.F. et Monterrey, « Carnegie Hall » (New-York), Wisconsin University (Madison, États-Unis), Centre Georges Pompidou (Paris), Radio France, GRM de Paris (France), Théâtre national de Fribourg (Allemagne), « Antidogma Musica » (Turin, Italie), Palacio de la Opera (La Corogne, Galice, Espagne), « Camps de Mars » (Tarragone, Espagne), « Festival Mozart » (Salsomaggiore, Italie), Unesco (Paris, France), Radio Varsovie (Pologne), « Festival Smash » (Salamanca, Espagne), Salle « Miscelania » (Barcelone, Espagne), « Centro Mexicano para la musica y las artes sonoras » (Mexique), Biennale de Zagreb (Croatie), CDMC-La Villette (Paris, France), Festival « Ice- Brecker » (Amsterdam, Pays-Bas), Halles des Chartrons (Bordeaux, France), Saison de Concerts de l'Ensemble viennois « Pierrot Lunaire » (Vienne, Autriche), Salle Gaveau et Auditorium des Halles (Paris, France), Arizona University - Cycle de « Musiques Mixtes » de Jeffrey Lyman (Brooklyn, États-Unis), University « Electroacoustic Festival » (New York, États-Unis) et Central University (Miami, États-Unis).

Sa production comporte des œuvres de musique de chambre, orchestre de chambre, orchestre symphonique (avec ou sans solistes et avec ou sans chœur), musiques mixtes (électroacoustiques), musique sur support numérique seul, ainsi que des œuvres acoustiques et électroacoustiques destinées à la formation d'instrumentistes.

Ses œuvres sont disponibles aux éditions : Gérard Billaudot, Henri Lemoine et Salabert à Paris. Elles sont disponibles en consultation au CDMC de Paris et auprès du compositeur.